www.industrie-afrique-du-nord.com
Stratasys News

NOUVELLE IMPRIMANTE 3D H350 DE STRATASYS : LA FABRICATION ADDITIVE AU SERVICE DE LA PRODUCTION

Basée sur la technologie SAF, l'imprimante H350 est conçue pour fabriquer des pièces homogènes, précises et de production à des coûts abordables et prédictibles, contrairement aux méthodes traditionnelles ou aux imprimantes 3D de la concurrence.

NOUVELLE IMPRIMANTE 3D H350 DE STRATASYS : LA FABRICATION ADDITIVE AU SERVICE DE LA PRODUCTION

Stratasys Ltd. (NASDAQ: SSYS), un leader des solutions d'impression 3D polymères, a présenté aujourd'hui l'imprimante 3D H350 de Stratasys, spécialement conçue pour la production de pièces finales. Basée sur la technologie SAF, la nouvelle imprimante H350 est conçue pour garantir aux industriels l'homogénéité de leur production à un coût par pièce compétitif et prédictible, ainsi qu'un contrôle complet de la fabrication en grand volume de milliers de pièces. L'imprimante H350 comporte elle-même une douzaine de pièces imprimées en 3D par la technologie SAF.

L'imprimante devrait commencer à être disponible dès le troisième trimestre 2021 et les pièces imprimées sont dès maintenant accessibles en quantités limitées à travers Stratasys Direct Manufacturing.

Propulsée par la technologie SAF, la nouvelle imprimante 3D H350 est conçue pour offrir aux fabricants une constance de production, un coût par pièce compétitif et prévisible, et un contrôle complet de la production pour des volumes de milliers de pièces « Alors que les entreprises cherchent à gagner en flexibilité et en efficacité, nous sommes convaincus que l'impression 3D de production va transformer la fabrication dans tous les secteurs à travers le monde », a déclaré Omer Krieger, vice-président exécutif de la stratégie produit et du développement d'entreprise de Stratasys. « Nous pensons que la H350 et la technologie SAF se démarqueront des méthodes de fabrication traditionnelles et des solutions d'impression 3D concurrentes chaque fois que l'on aura besoin d'une production fiable et reproductible pour des volumes de plusieurs milliers de pièces, à des coûts très attrayants. »

Stratasys a fourni des détails sur la technologie SAF en mars. La technologie de fabrication additive de qualité industrielle exécute les principales étapes de l'impression 3D suivant toujours la même direction sur le lit d'impression, de façon à créer une expérience thermique uniforme et garantir ainsi l'homogénéité de toutes les pièces imprimées, quelle que soit leur place sur le plateau. La technologie SAF peut également contribuer à réduire les coûts opérationnels et augmenter leur prévisibilité. Par exemple, le système Big Wave permet de réduire le vieillissement de la poudre, tandis que les têtes d'impression piézo-électriques industrielles, protégées par une garantie, ont été conçues pour ne pas nécessiter de remplacement régulier.

Boîtier et support de carte de circuit imprimé en 3D avec l'imprimante Stratasys H350. La fabrication traditionnelle nécessiterait la production et l'assemblage de plusieurs pièces distinctes. La fabrication additive avec la H350 permet de produire une seule pièceLa H350 est conçue pour répondre aux besoins des clients dans des secteurs tels que les biens commerciaux, l'automobile, les biens de consommation ou l'électronique, qui bénéficient ainsi de la capacité de produire rapidement de grands volumes de pièces imprimées en 3D à un coût très attrayant et prévisible. Les bureaux d'étude et les fabricants sous contrat bénéficient également des performances industrielles du système. Ses applications incluent des pièces finales telles que les protections, les connecteurs, les charnières, les supports de câbles, les boîtiers électroniques et les gaines.

Goetz Maschinenbau, un bureau d'étude installé en Allemagne qui fournit des pièces à la demande, réalise des essais bêta avec une imprimante 3D H350 (voir le vidéo ici). La société, qui fournit des pièces en plastique à usage final à divers clients des secteurs de l'automobile, des biens de consommation et médical, possède déjà des systèmes FDM et PolyJet de Stratasys. L'ajout d'une nouvelle imprimante 3D basée sur la technologie SAF représente une possibilité de croissance significative pour l'entreprise, car elle va au-delà de l'usinage CNC pour les pièces finales.

« Nous avons des projets ambitieux pour développer notre activité et nous sommes convaincus que la H350 de Stratasys est appelée à devenir l'un des éléments clés de cette croissance »
, a déclaré le propriétaire Philipp Goetz. « Nous avons pu satisfaire aussi bien des commandes pour des pièces de grandes dimensions que pour des centaines de pièces plus petites. Nous avons été impressionnés par les performances du système et de la technologie SAF, qui nous ont permis de fabriquer des pièces d'une grande reproductibilité sur l'ensemble du volume de fabrication. Le système a également fait preuve d'une fiabilité impressionnante. »  

La H350 offre plusieurs fonctions de contrôle conçues pour garantir que le système est prêt à satisfaire les besoins des entreprises désireuses de franchir le pas vers la fabrication additive à grande échelle. Toutes les données sur la fabrication sont enregistrées pour assurer la traçabilité du processus et restent entièrement sous le contrôle du client. Les matériaux peuvent être contrôlés, suivis et tracés, et les paramètres d'impression peuvent être ajustés selon les besoins de chaque client.

Compactage de la pièce

L'architecture de la technologie SAF permet de regrouper les pièces dans le volume selon une densité standard jusqu'à12 %, contre 6 à 10 % pour les imprimantes 3D à fusion sur lit de poudre. Stratasys a même démontré sa capacité à prendre en charge des densités allant jusqu'à 23,5 % dans des conditions réelles. La densité de regroupement se traduit directement soit par un plus grand nombre de pièces par tâche, soit par un temps de fabrication plus rapide.

Matériau

Pour la plate-forme de production H Series, Stratasys utilise des matériaux tiers certifiés. Le matériau initial pour la H350 est le High Yield PA11 de Stratasys, un plastique d'origine biologique composé de matières premières renouvelables dérivées d'huile de ricin durable. Comparé au PA12, le PA11 a un impact environnemental plus faible, présente une résistance thermique supérieure et est moins cassant. Il a passé les premiers tests, notamment ISO 10993-5 pour la cytotoxicité et UL94 HB pour l'inflammabilité. Stratasys prévoit à terme de prendre en charge une large gamme de matériaux polymères certifiés, grâce à la polyvalence de la technologie SAF.

Logiciel

Conscients de l'importance de la connectivité pour garantir l'efficacité d'une production à grande échelle, les possesseurs de la H350 apprécieront l'emploi de la norme MT Connect, qui leur permettra une intégration sans faille avec les systèmes installés dans leurs usines. Les clients pourront également utiliser des applications logicielles telles que Materialise Magics, Siemens NX et PTC Creo avec Stratasys Build Processor. Stratasys fournira également la prise en charge de GrabCAD Print pour la préparation de la fabrication.

www.stratasys.com

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)